Autour du spectacle

MONTCUQ EN SCENE

 

Copyright, Nathalie BOUCHET, photographe, Montcuq.

MONTCUQ EN SCENE vous charme depuis dix huit ans maintenant.

Vos yeux, vos oreilles et votre coeur palpitent depuis 1989, avec La Fraternité, Cendrillon, Alice au pays des Merveilles, Conte moi l'Europe, Le singe Roi, Parfums d'Amérique, La fille aux cheveux rouges, Mirza, La Belle au Bois Dormant, Joséphine des 3 llets, Le Bal, Odyssée 2000, Méditerranéo, Cosette, Alix la Cathare, Au royaume des fées...
Un grand merci à tous les bénévoles qui oeuvrent dans l'ombre et la lumière depuis si longtemps.
La Danse est vivante à Montcuq grâce à l'école de Danse du LAM et son complément, pour danser plus loin, pour danser plus fort, La Compagnie "Du Mouvement au Geste". Les enfants à partir de 6 ans, les jeunes et les adultes peuvent trouver à Montcuq les cours qui leur conviennent.

Françoise Lowinsky

 

 

Françoise LOWINSKY vue par : Daniel MAURY
Il n’est pas facile de dire ce que l’on pense de Françoise tellement elle peut être imprévisible dans le scénario qu’elle met en scène.
Et pourtant, notre commune, lui doit tant…Chaque année depuis dix huit ans, elle met son professionnalisme au service du spectacle du 14 juillet, de son spectacle.
Le maire est chaque fois angoissé, car les projets et les idées fusent…la mise en scène prenant corps, nous voilà rassuré. Car elle nous produit toujours un spectacle de qualité et toujours apprécié.
La dernière idée, après dix sept années de spectacles à la tour étant d’exploiter le magnifique site du plan d’eau…nul doute que l’idée est bonne…
Histoire d’eaux sera comme à l’accoutumée un spectacle chorégraphique de qualité, Françoise y mettra tout son cœur et sa passion.

 

2006

EDITO


Montcuq en Scène a toujours été attaché à mélanger patrimoine et spectacle novateur.
Le lac St Cernin s’inscrit aujourd’hui dans ce patrimoine à valoriser et c’est tout naturellement que Françoise LOWINSKY a choisi de le mettre en scène avec tous les bénévoles. Nous accueillerons cette année, le club de natation synchronisée de Cahors, qui viendra renforcer notre équipe. Une animation inédite vous attend le 14 après-midi, en première partie du spectacle :…des joutes sur l’eau.
Par ailleurs, nous retrouverons notre lieu emblématique : La Tour avec un repas aux chandelles, feu d’artifices et bal. Rendez-vous à tous les 14 et 15 juillet 2006 à MONTCUQ.

Bernard PIFFAUT, Président de Montcuq en Scène.

 

2006
 


Pour la première fois un spectacle aquatique et chorégraphique.
En effet, Montcuq en Scène vous offre gracieusement, son spectacle des 14 et 15 juillet au plan d’eau St Cernin.

HISTOIRE d’EAUX

1er Tableau - Neptune règne sur le milieu aquatique, mais deux ondines s’ennuient et s’échappent de ce monde marin vers la terre. 2ème Tableau - La métamorphose des ondines. 3ème Tableau - La nature terrestre. La rencontre des ondines avec l’exubérante nature. 4ème Tableau - L’arrivée des hommes. 5ème Tableau - La nature périclite, l’eau se pollue et se tarie. 6ème Tableau - La révolte de la nature. 7ème Tableau - Les ondines redonnent vie à la nature. Final - Le triomphe de la vie.
Ce conte créé de toute pièce pour Montcuq en Scène par Françoise LOWINSKY , met en scène, non seulement des danseurs, mais aussi des nageuses de natation synchronisée. Ce spectacle se situe sur, dans et au bord du plan d’eau de St Cernin près de MONTCUQ à 18h le 14 juillet et à 19h30 le 15 juillet. L’après-midi du 14 juillet verra des jouteurs s’affronter dans des combats épiques. La soirée se passera au pied du donjon du XIIème siècle, place Nino FERRER. Un repas quercynois aux chandelles, dans ce lieu chargé d’histoire, sera couronné par le feu d’artifices suivi du bal. Des journées placées sous le signe de la convivialité et de la beauté.

 

 

La muse aux deux visages

Artiste exubérante à la créativité débordante (elle a toujours mille projets en tête), obstinée et impatiente de voir aboutir ses idées, galopant sans cesse après les trente six activités qu’elle mène de front,
C’est ainsi que tout le monde voit Françoise.
Mais derrière cette forte personnalité, ceux qui la connaissent bien savent qu’elle est fragile et sensible. Toujours à l’écoute des autres, elle est généreuse et sait transmettre sa joie de vivre. Exigeante, elle l’est surtout envers elle-même. Elle sait mettre en valeur les autres et se rendre disponible malgré son emploi du temps chargé.
Enfin, ceux qui la fréquentent plus personnellement trouvent en elle une amie discrète et attentionnée.

Alain ROUSSEL, président d’honneur de Montcuq en Scène

 

Huguette Bernadou

Depuis le 14 juillet 1989, j’ai participé au spectacle : soirée inoubliable et grandiose avec la recherche dans la chorégraphie de Françoise !


Ce soir là on fêtait le Bicentenaire de la révolution. Les personnages de l’époque montaient à l’assaut de la Tour. Au final, des bandes de couleur bleu, blanc, rouge étaient déroulées du bas de la Tour jusqu’à la scène I, pour faire le drapeau.
Nous étions tous bénévoles de Montcuq et des alentours enthousiasmés du dynamisme de Françoise.
Nous étions ses élèves et heureux de l’être.
Chaque soir, on se retrouvait au pied de la Tour pour répéter ; heureux de partager ce moment.
Chaque année un nouveau thème, de plus en plus de recherche. Mirza, fianl chanté avec Nino Ferrer en personne ! Quel enthousiasme dans la foule !!
Pendant 12 années j’ai participé au spectacle les 14 et 15 juillet et j’en garde un très bon souvenir. Du rêve dans le quotidien de nos vies.
Les costumes à la salle Saint Paul, l’essayage, le maquillage … comme de vrais artistes, on s’y croyait. Pour Françoise, il fallait la perfection.
Quand le temps le permettait, le site de la Tour mettait bien en valeur le spectacle.
On a connu le stress de l’entrée en scène dans le noir … et l’euphorie du final.
Que de bons souvenirs !

Merci Françoise.

 

Un plan Lowinskinien, un de plus !
Un appel, une demande, une surprise :
Ecrire en quelques mots le portrait de Françoise.
Bon, bien… dur de refuser.
« Rien n’est impossible » est bien ce qu’elle nous a permis de croire.
Alors, allons y avant que, (je cite) « j’me pète le ciboulot ! »
(clin d’œil aux participants du 14 juillet !…)
Quelle allure !
Personne n’a échappé à ses tenues si… « extravagantes » vous dites ?…
Danseuse, je réponds !
Surprenante !
Françoise fait mouche dans ce paisible décor Montcuquois.
Elle se fait entendre, occupe les espaces,
Met en mouvement ce qui ne l’est pas, parfois même en gestes.
« Epuisante » diriez vous ?…
Dansante, répondrai-je !
Une danseuse.

Mathilde

 

1989 - 2005

AU FIL DU TEMPS...


Une Cendrillon relookée 2005. Après la Cendrillon romantique de 1990. Une petite peste de CINDERELLA va initier un cycle d'innovation.

Une " CINDERELLA du Sud ", pour amorcer ce nouvel essor.

2005 " CINDERELLA du Sud "


Au-delà du spectacle lui-même qui est flamboyant tant dans les musiques, que dans les lumières et la chorégraphie ; le lieu lui-même, un écrin qui enchâsse la tour héraldique. L'emblème de la cité, se découvre sous un angle nouveau. En effet, la maison d'enfant " La Providence " nous a offert son terrain de jeux, avec vue imprenable sur la Tour. Nous les remercions pour cet accueil généreux. Ce nouvel espace à investir permet un renouvellement du discours, mais toujours magique et envoûtant avec la griffe de Françoise Lowinsky.

 

 

 

 

 

Cinderella a conquis le public. Pour ce spectacle du 14 juillet, Montcuq en scène a frappé un grand coup. Une organisation sans faille déjà dés le repas servi aux quelques 350 convives, la pièce de Françoise Lowinsky jouée avec brio dans l'enceinte quelque peu mystique de la Maison d'enfants. Un public conquis qui a abondamment applaudi celle dont le talent n'est maintenant plus à démontrer. Avec Cinderella, Françoise a certainement touché les cimes de la beauté du spectacle. Une exécution chorégraphique parfaite des jeunes danseuses, de la compagnie "Du Mouvement aux Gestes", aux costumes chamarrés élaborés avec recherche; et que dire de la mise en scène avec l'alternance de l'accompagnement musical, qui voyait Verdi ou Rossini, alterner avec le cielo andaluz.

La Dépêche du midi - 21 juillet 2005

 

 

 

 

2004

Au royaume des fées,

Un coup de baguette magique, va transformer la colline en royaume des fées.

Il y en aura partout...

Elles seront accompagnées de charmants petits elfes.

L'amour va frapper l'une d'entre elles. L'heureux élu est un prince. Il est humain et ne peut pas la voir.

Comment vont-ils s'aimer ?

 

 

magique

et

fantastique

 

 

 

2003

ALIX LA CATHARE

Ce spectacle a été donné en présence de Jean-Louis MARTEIL, l'auteur de la pièce "Et Dieu reconnaîtra les siens", qui a inspiré le spectacle chorégraphique "ALIX LA CATHARE" à Françoise Lowinsky; il a beaucoup apprécié la qualité du travail réalisé, tout comme Nino Ferrer qui avait plébiscité l'hommage qui lui avait été rendu avec "MIRZA".

 

 

 

pour le plaisir des yeux

 

Françoise Lowinsky est assistée de:

Marie-Christine Ehrhard, chorégraphe, professeur de danse contemporaine

Marie-Anne Galinet-Jacquiet, professeur d'éducation musicale

Raphaëlle Charles, danseuse

Christian Redondo, directeur lumières, régisseur lumières de l'Opéra Garnier

 

 

SITE OFFICIEL

 

RETOUR AU SOMMAIRE